Culture et patrimoine

Capitelle avec cheminée © D. Noël

Un riche patrimoine vernaculaire

Aujourd’hui la garrigue est principalement habitée par les sangliers, les rapaces et les cigales.

Pourtant, pour qui sait y regarder de plus près, elle abrite encore de multiples traces de son passé pastoral et industrieux.

Jusqu’à la disparition des derniers troupeaux de chèvres et de moutons (dans les années 1970), la garrigue des Corbières maritimes a été largement occupée par l’homme. De nombreux vestiges et ouvrages en pierre sèche témoignent de cette présence continue depuis l’époque pré-historique: bornes, enclos, bergeries, ruchers, capitelles, moulins, charbonnières, glacières, fours à cade…

Beaucoup de ces ouvrages sont d’apparence modeste, nombreux sont très embroussaillés et progressivement détruits par la végétation ou les promeneurs indélicats. L’Association La Voix des Garrigues souhaite contribuer à mieux les mettre en valeur pour qu’ils puissent continuer à jouer leur rôle de témoins de notre histoire régionale.

Les publications du Parc Naturel Régional de la Narbonnaise en Méditerranée (et notamment les remarquables ouvrages du géologue, historien et vigneron Marc Pala) recensent une bonne partie de ce patrimoine vernaculaire :

http://www.parc-naturel-narbonnaise.fr/editions

En parallèle, les Archives du Sensible du PNRNM permettent à tous d’accéder à la richesse culturelle de ce patrimoine matériel et immatériel :

http://www.parc-naturel-narbonnaise.fr/archives_du_sensible/index.html

> Si vous souhaitez nous aider à compléter cette présentation, n’hésitez pas à nous contacter !

 

Visite guidée

Cliquer sous les photos ci-dessous pour découvrir quelques uns des vestiges de nos garrigues